Volley-Ball – Elite : Le CMVB enchaîne sa troisième victoire consécutive


En s’imposant avec autorité face au PUC (1-3), la formation haut-normande empile un 3e succès de rang.
C’est sur un parquet de Ligue des Champions, puisque l’antre du PUC est également celui du Paris Volley qui recevra Moscou mardi en Ligue des Champions, que les Seinomarins ont rendu une très belle copie, avec trois points dans sa besace. Une rencontre convaincante dans la lignée des succès face à Charenton (1-3) et Grenoble (3-2).

Face à un concurrent direct pour le maintien, l’occasion était belle pour les visiteurs de se détacher de la dernière place en infligeant à son hôte du jour une 5e défaite consécutive. Ce fut chose faite au terme d’une démonstration de force des visiteurs. Comme attendu, les deux formations se rendaient coup pour coup (10-10 ; 17-17). Si Kaba, l’artilleur parisien qui évolue également avec les pros du Paris Volley en Ligue AM et en Ligue des Champions donnait le change, Evtoukhovitch au relais Vrban répondaient du tac au tac (20-20). Dans un money-time électrique, les deux formations se rendaient la pareille avant qu’Eclare consécutif à trois défenses héroïques n’offre le point salvateur de la 1re manche (23-25).

Trois points capitaux

En confiance et surtout profitant de la nervosité adverse, où les jeunes parisiens mêlaient vitesse et précipitation, Canteleu/Maromme appuyait là ou ça faisait mal, à savoir sur une réception adverse en dilettante (5-9). Face à une équipe en perdition, Evtoukhovitch et consorts en profitaient pleinement pour dérouler au détour d’une 2e manche à sens unique (8-16). Si les locaux tentaient bien une réaction par Balazot (13-19), c’était bien trop insuffisant pour changer la donne face à la troupe de Wojciech Fabiancsy souverain. Une nouvelle faute parisienne par Maignan offrait le break aux Haut-Normands (14-25).

Vexé par la tournure des événements, le PUC réagissait en début du 3e manche, où Canteleu/Maromme semblait être à la recherche d’inspiration (11-7). Mais les Seinomarins revenaient rapidement au galop sur son adversaire (15-15, 18-18 ; 23-23). Après avoir manqué une balle de match, Canteleu/Maromme se faisait piéger sur une attaque efficace du PUC (26-24). Déçu d’avoir laissé filer la 3e manche, Canteleu/Maromme retrouvait toute sa verve dans une 4e manche à sens unique, où le PUC retombait dans ses travers d’approximations (6-12 ; 8-17). Le sort de la rencontre ne pouvait plus échapper aux Haut-Normands qui font une très belle opération comptable.

À Paris, Canteleu/Maromme bat le PUC 3 sets à 1 (25-23, 25-14, 24-26, 25-19)