[Volley-Ball – Elite] Aymeric Beaujour, nouveau coach de Canteleu/Maromme


image_content_general_20559091_20160517184324

Au départ, c’était juste une proposition effectuée sans réelle conviction lors d’une réunion du comité directeur. Finalement, les paroles d’Aymeric Beaujour ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. L’Eurois, arrivé au club il y a trois ans, sera le nouvel entraîneur de l’équipe première du CMVB à partir de la saison prochaine. Habitué à évoluer dans l’ombre, l’ancien responsable du secteur amateur et de la formation se retrouve donc en première ligne. Un choix logique et nécessaire après l’annonce des départs de Dario Dukic et Wojtek Fabianczyk. « Cela s’est fait naturellement. Puis, je pense que c’est une fierté pour le club de lancer quelqu’un de la région », avance le technicien.

En effet, Aymeric Beaujour est un pur produit normand. Si c’est à Pacy-sur-Eure qu’il a débuté le volley, c’est à Vernon qu’il a effectué ses premières expériences en tant que coach, auprès des jeunes et des filles. « Depuis l’âge de 14 ans, je veux entraîner », explique l’intéressé également passé par l’ASPTT Rouen avant de rejoindre Canteleu/Maromme. Un parcours tout tracé qui l’a incité à mettre un terme à sa carrière de joueur à seulement 20 ans et qui dix ans plus tard l’amène à la tête d’une équipe semi-professionnelle. Sa nouvelle mission s’annonce cependant compliquée. Si le maintien en Elite a été difficile à obtenir cette année, il le sera sans doute encore plus la saison prochaine.

Un sublime mélange

« Honnêtement cela va être difficile mais on va se battre pour », certifie le nouvel entraîneur qui va devoir faire avec les moyens du bord. Le budget consacré à l’équipe fanion va encore diminuer mais Aymeric Beaujour s’inscrit dans un projet sur le long terme. « Je pense plus club qu’équipe, assure le technicien. On va plus investir sur la formation que sur l’équipe première. J’ai envie de rajeunir le groupe pour que les jeunes puissent s’identifier, puis pour qu’il y ait moins de différence générationnelle. Je voudrais un sublime mélange de professionnalisme et de folie. »

Si la composition de l’équipe est encore bien floue, Aymeric Beaujour a donc déjà bien en tête le profil de son nouveau groupe. Sa philosophie, le Normand de tout juste 30 ans ne la tient pas d’un modèle en particulier. « J’ai eu pas mal d’entraîneurs dans ma vie, j’ai pioché dans leurs idées », explique-t-il. Désormais, c’est à son tour de briller.

 

http://www.paris-normandie.fr/detail_sport/articles/5814982/sport/volley-ball-elite–aymeric-beaujour-nouveau-coach-de-canteleu-maromme