R2m: Zen !


« Si, avec un mental pur, quelqu’un parle ou agit, alors le bonheur le suit comme l’ombre qui jamais ne le quitte ». L’entame de match s’entend avec un moral d’acier. Les actions s’enchaînent et notre collectif réagit comme une seule entité. Inspiration divine ou diabolique, tout nous réussit, aidés, certes par une série de services « inspirée » de notre N°1 (Si vous voulez connaître son identité, venez nous supporter un de ces soirs!). La quiétude s’installe et rien ne semble pouvoir nous perturber : « celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde » (25/06).
« On ne diminue pas le bonheur en le partageant ». Cela pourrait être le résumé du deuxième set. Étonnés de l’écart de score du set 1, les deux collectifs adverses de la soirée s’observent. Les défenses des uns répliquent aux attaques des autres, le respect partagé installe une sérénité, chacun s’attachant à vaincre l’autre mais avec le souci de « l’épargner ». Cet échange d’amabilités conduit à l’enchaînement de plusieurs fautes, l’équilibre se fait et finalement bascule en notre faveur, « le bonheur est né de l’altruisme et le malheur de l’égoïsme » (25/18).
« Considère celui qui te fait voir tes défauts comme s’il te montrait un trésor ». Le début de ce troisième set met en lumière un certain nombre de nos travers, manque communication, déplacements « en retard », attaques « utopiques ». En augmentant son niveau de jeu, nos respectueux adversaires nous montrent les limites de l’exercice et la nécessaire application constante. « Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement ». Une seule maxime suffit à rassembler les troupes « oooch-tagada! ». « meilleur que mille mots privés de sens est un seul mot raisonnable, qui peut amener le calme chez celui qui l’écoute ». Nous avons écouté et nous avons entendu (25/21).
« Jamais la haine ne cesse par la haine, c’est la bienveillance qui réconcilie », chacun devra s’appliquer à garder ce principe en tête pour prendre de la hauteur . « La réalisation réside dans la pratique », souhaitons que la notre reste à l’image de celle de cette soirée.

le coach masqué.