R2m: « Tagada! » 5


Il est des souvenirs persistants qui finalement influencent un certain nombre de nos comportements.
Aussi loin que je me souvienne « Tagada » était synonyme de fougueuses galopades durant lesquelles à cheval sur un manche à balai, chapeau visé sur la tête, « remington » à la hanche, je m’imaginais traverser des étendues désertiques à la conquête de « mon Ouest ». C’est avec cette volonté d’en découdre et de garder une allure compatible avec le « frisson » que nous entamons cette rencontre. Nos adversaires sont un peu « désarçonnés » et malgré de bonnes « ruades » ne parviennent pas à contrecarrer notre épopée (25/19).
« Tagada » est aussi notre moyen de « restauration rapide » aux moments de pause. Le plus souvent sous la forme de la bien nommée « fraise ». Cette boule de guimauve « aérée », recouverte de sucre fin coloré de rose et aromatisé (fraise), nous permet d’éloigner nos « coups de fringale » inhérents à la dépense physique générée par ces rencontres du vendredi soir. Cet apport de sucre rapide n’a pas totalement remplit son office lors de ce deuxième set. Si le goût est resté sucré, à la vue des prestations des adversaires du soir, l’énergie n’a pas suffit (20/25).
« Ecoutez bonnes gens, la cruelle et douloureuse histoire des frères Dalton (loups s’il en est!), qui furent l’incarnation du mal… Et que ceci serve d’exemple à tous ceux que le diable écarte du droit chemin. »Nous chantait Joe Dassin. Ce texte enflammait les foules avec son « tagada, tagada voilà les dalton (bis)… tagada tagada et y’a plus personne! » C’est avec cet entrain et ragaillardis, peut-être est-ce l’effet retard de cette sucrerie, que nous dégainons nos attaques, armons nos défenses et différentes actions de jeu. Tagada, tagada 25/15.
Pour finir, nous gardons l’esprit et le corps en ébullition, mais les idées claires , et continuons notre chevauchée vers le haut du classement (25/22).
Peut-être que ce « Tagada » remplacera le « ooooch! » d’entame de set et qu’il participera à nos délicieuses soirées. « Youpla boum tagada tsoin tsoin! Toute le monde est heureux (M. Chevalier)
Le coach masqué.