R2m : « Héros » !


En ces périodes troublées où chacun cherche des repères stables, où il est autorisé de fantasmer des « êtres supérieurs » susceptibles de régler tous nos maux, il nous semble pertinent d’envisager que notre collectif puisse s’octroyer ce qualificatif de « Héros ».
Le « Héros » est sans aucun doute souvent associé au courage, à la bravoure, à l’abnégation. Ainsi parer de ces vertus, nous avons entamé les derniers sets de cette saison chaotique à plus d’un titre.
Si nos héros blessés font tout pour se ressourcer sur leur Olympe, ceux qui étaient présents ont une fois de plus prouver que la « sagesse n’attend pas le nombre des années ». En effet, notre relative « jeunesse », pour certains plus retrouvée que réelle, souhaitons-la éternelle, nous a permis de garder une fraîcheur de corps et d’esprit qui a amené à l’issue souhaitée. Nul combat de titans en cette soirée, ni de « superman vs batman » pour exacerber les égos, mais plutôt un nirvana qui pourraient nous amener à penser que de statut de héros du volley, nous pourrions envisager celui de « dieux » de cette majestueuse discipline. Mais ici je m’emballe et je ne veux pas créer de polémiques, encore moins faire croire à une quelconque suprématie divine.
Cependant, si prouesses il y a eu tant nos actions ont été abouties, celles-ci n’ont été possible que grâce au « héraut », annonciateur et porteur de message important, qui a su présider à cette confrontation (merci à notre président LHNVB – Philippe D).
Finalement notre épopée se conclut avec une victoire 3/0, synonyme pour un de nos héros d’invincibilité (Stéphane serait-il le seul véritable à pouvoir être qualifié de la sorte ?).
Dès à présent nous devons nous tourner vers le futur dans lequel notre club pourra prétendre présenter une équipe dans la division supérieure (R1m, ne nous enflammons pas !) et nous comptons sur nos « aspirants héros » de départementale pour que notre avenir à nous se conjugue en R2m.

Le coach masqué.