R2m: coup de froid ! 4


« Y-a plus de saison! » me disait encore mon grand-père il y a quelques années… La froidure semble s’installer, enfin diront certains, dans nos belles contrées. Je pense que c’est ce retour du froid qui a orienté notre rencontre de cette fin de semaine.
Dès l’entame de l’affrontement, aucun des protagonistes résidant ne paraissait avoir augmenté suffisamment sa température corporelle pour que celle-ci soit compatible avec un match de volley-ball. Dans ce gymnase (Hess-Canteleu) glacial, notre collectif fonctionne au ralenti. Des balles « faciles » ne sont pas exploitées voir même pas touchées (« toucher n’est pas jouer! »). Nos adversaires n’en demandaient pas temps (12/25).
Nos omniprésents supporters donnent de la voix et essayent de couvrir tant bien que mal les clameurs des soutiens adverses. Il faut dire que ceux-ci sont venus en nombre (match du 1er vs 2ème) avec des « instruments » (un piano !!!) pour mettre l’ambiance. Est-ce l’installation de cette douce mélodie, ou l’inédit de la démarche, toujours est-il que nous semblons continuer notre léthargie. Malgré un sursaut tardif, les jeux sont faits (21/25).
Les « Diesels » que nous sommes semblent retrouver des velléités de « démarrage » dès l’entame du troisième set. C’est un chassé-croisé au niveau du score. Quelques actions où nous faisons parler le « turbo », quelques « reprise-relances » ajustées nous amènent au gain souhaité (25/19).
Dynamisés par cette remontée, la suite de la partie devient plus intéressante. Le jeu se construit et notre prestation redevient celle que nous apprécions. A peine la confiance revenue, une succession d’actions « plutôt chanceuses » de nos adversaires nous replongent dans le doute et sur quelques erreurs malvenues nous leur offrons la victoire (22/25).
En ce début d’année, il ne faut plus être frileux et au besoin nous armer de « maillot de corps » pour enflammer de futures rencontres.

le coach masqué.