R2m: « Classiques »! 7


Il est de bon ton en ces périodes d’interrogations sur la nécessité de transformer nos enfants (ne parle-t-on pas des nouveaux programmes scolaires !), que notre collectif composé à 81% d’enseignants ne se retourne vers les « classiques ».
Cette entame de match correspond en tout point au « classique » , régional de l’étape, Flaubert, « Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu’on en possède! ». C’est avec cette affirmation que notre collectif engage le jeu et si Racine nous prévient, « qui veut aller loin ménage sa monture », nous restons sereins (25/15).
A l’approche de la deuxième séquence de jeu, pointe inévitablement le doute. « Être ou ne pas être, telle est la question » (Shakespeare). Si une inquiétude persiste sur l’ensemble de ce set, c’est finalement avec Voltaire que tout se résout: « les grandes choses sont plus facile qu’on ne pense! » (25/22).
Et ,dans un enthousiasme retrouvé, si « Rien ne sert de courir, il faut partir à point « (J. De La Fontaine), une application bien venue permet, à nous autres « penseurs » à nos heures perdues, de réaliser que le bonheur est tout proche. « Bonheur: faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait! » (Pascal). (25/14).
Une fois de plus nous tirons notre épingle du jeu et pouvons envisager sereinement la suite du championnat en gardant à l’esprit que « Quiconque est loup, agisse en loup, c’est le plus certains de beaucoup! » (J De La Fontaine). Cependant je souhaiterai qu’avec Molière nous ayons plus de plaisir, « j’aime mieux un vice commode qu’une fatigante vertu! » , pour amener nos prestations non plus vers le « classique » mais le « classe X » et ainsi maintenir notre désir.

le coach masqué.