R1m/N2m: esprit de club.


Il est des fins de saison qui ne ressemblent à aucune autre. C’est le cas de celle-ci. Que rêver de mieux, pour les « vieux loups » que nous sommes, que d’être sollicités par notre équipe « élite » pour « pallier » un manque d’effectif. Deux d’entre nous ont répondu présents.
Si dans un premier temps la tâche nous est apparue improbable, elle ne fut en rien insurmontable. Si certains cherchent des preuves de cet « esprit de club » il suffisait de voir avec quelle « facilité » la cohésion du groupe « reconstitué » s’est faite dès le début de ces journées de « finales de champion de France N2 ».
Certes la différence de niveau est certaine, et pas seulement sur le papier, mais grâce à la complicité des « plus anciens » avec ce collectif au combien « méritant » et « éclatant », la première journée a été « mémorable » à plus d’un titre. Il faut garder à l’esprit que cela reste du volley et que la concentration des uns ne peut qu’être porteuse de la réussite des autres (à vous de voir qui sont qui!). Ce sentiment d’accomplissement et de respect a accompagné certaines actions « uniques » qui ont mis sur orbite la qualification pour la finale. Qui aurait pu penser que les « anciens » que nous sommes puissent mettre à mal les défenses de nos adversaires du jour. Je tiens ici à remercier nos « fers de lance » de N2 qui ont su dire les mots et proposer des gestes (toujours très affectueux et protecteurs) afin que ces confrontations marquent au plus haut point les partenaires du jour ainsi que les adversaires. Quel plus beau compliment peut exister quand les « ennemis » , au moment du salut final, ne souhaitent que « vieillir » comme nous!
Cette place de demi finaliste, et au bout du compte deuxième place (vice-champion), est le résultat de cet esprit de club, et il faut transmettre ces valeurs.
Dans cette « euphorie terminale » n’omettons pas de rappeler les « fantastiques » résultats de toutes les équipes de l’ALCM qui chacunes ont répondu aux objectifs fixés en début de saison et je ne parle pas ici que des résultats sportifs.
Il serait regrettable que par l’absence de « soutiens » aussi bien institutionnels que privés soit brisé cet esprit de club. L’ALCM et prochainement CMVB mérite mieux et chacun d’entre nous doit être attentif à la suite à donner.

Le coach masqué.