R1m: Le Retour !


s_014s_029s_002s_004s_010

Le Retour: « fait de revenir à son point de départ ou à son état précédent ». C’est avec cette définition qu’il nous faut entrevoir notre retour en championnat.
Le point de départ de toute saison reste un moment de doutes. Le collectif va-t-il retrouver sa complicité? La trêve estivale n’a-t-elle pas trop « dégradé » le physique des différents protagonistes? A-t-on toujours cette âme de compétiteur ?
Le contexte particulier de ce retour, suite aux « péripéties » de fin de saison, méritait que chacun d’entre nous affirme sa participation. Mais revenons à nos moutons, comme l’aurait souhaité Panurge.
Ainsi, si nous nous sommes rassurés grâce à 2 victoires en « match amical » (merci à l’ASVB R1m et PNM), quand était-il de notre envie de gagner? Il s’agissait de vérifier que nous n’étions pas sur « le point de non Retour » (J. Boorman). L’entame de match a permis à notre collectif soudé de se défaire de cette pression et nos rivaux du soir n’ont pas pu mettre main basse sur ce magot (25/19).
Forts de cette montée en puissance, un certain relâchement est apparu lors du deuxième set, comme si le « Retour à Cold Mountain » (A Minghella) nous cantonnait à une pale apparition dans une bluette certes romantique mais dramatique. Heureusement une « Retour de flamme » (H.Fescourt) nous permet de retrouver notre envie et l’épopée continue (25/22).
Un peu « sonnés » à l’image du boxeur de « match Retour » (P. Segal), nous commençons le troisième set. La suite ne va pas nous permettre de nous relever, nous sommes proche de knock-out (K.O), et, après avoir tenté de recoller au score, pour nous c’est plutôt le « Retour vers l’enfer » (T. Kotcheff). Nous n’arrivons pas à nous extraire de ce bourbier (23/25).
Cependant comme « l’enfer est pavé de bonnes intentions », notre application et notre « créativité » nous amènent à un « Retour vers le futur » (R. Zemeckis) des plus prometteurs et nos adversaires du soir en restent dépassés (25/18).
Aussi nous pouvons respirer après cette première victoire. Ce « Retour en force » (J.M Poiré) nous devons le considérer comme notre « Retour au paradis » (M. Robson) et continuer à tourner notre film.

Le coach masqué.