R1m: début d’année « record ».


Si l’on s’en tient au record comme « valeur extrême d’un exploit », nous pouvons dire que ce début d’année peut être synonyme de record pour notre R1m.
Record, il en a été question tout au long de ces derniers jours. De chaleur, ou plutôt de douceur, pour cette période, qui, aux dires des météorologues sera enregistrée comme unique depuis de nombreuses décennies. Cette douceur nous l’avons faite nôtre au cours du premier set de ce soir. Et c’est avec Chilon de Sparte (sage présocratique – Grèce) « fais-toi pardonner ta puissance par ta douceur: mérite d’être aimé; redoute d’être craint » et « connais-toi toi-même » que nous commençons cette rencontre sans encombres, peut-être même un peu « sages »! (25/13).
Record, il en est question pour notre première partie de saison, car, en cas de victoire en cette soirée, ce sera la première fois de l’histoire de la R1m qu’il existe une « invincibilité ». Chacun s’y emploie et surtout s’y implique. Ainsi, et malgré la réaction de nos adversaires du soir (HAC), il semble bien que personne ne puisse nous battre dans la configuration actuelle. Le deuxième set prolonge cette perspective (25/14).
Record, encore lors du troisième set. Ici il s’agit du « pauvre score » de nos opposants havrais. C’est à croire que l’abus de substances illicites ou en tout cas légalement répréhensibles si consommées sans modération, avaient rendu nos « sportifs ennemis » aussi inoffensifs qu’un « tigre de papier ». Il n’en faut pas plus à notre nouvelle recrue, vieillissante mais encore percutante (N.R), pour apporter sa pierre à l’édifice et se faire repérer par notre « présent Président ». L’équipe entérine ce « record » (25/07).
Nous allons continuer à œuvrer dans ce sens pour la seconde phase du championnat en usant cette fois-ci de « record » dans son acceptation anglo-saxonne (enregistrement) pour garder en mémoire les forces et faiblesses de nos protagonistes lors des matchs retours.

Le coach masqué.