[Paris-Normandie] Volley-ball – Elite : un bon capital points


Le CMVB du président Hervé Wisniewski est en ballottage favorable, avant d’attaquer les play-down, ce soir à Bellaing, dans le Nord.

Volley-ball - Elite : un bon capital points
Malgré la pole position de son équipe, Hervé Wisniewski n’est pas très serein à l’approche des play-down (photo archives)

C’est en tête de sa poule et avec dix points d’avance sur la zone rouge que le CMVB va débuter les play-down, ce soir, sur le parquet de Bellaing/Porte du Hainaut (20 h). Aujourd’hui résident en Corse, le président Hervé Wisniewski fait le point avant cette dernière phase qui s’annonce décisive.

Avec quinze jours de recul, quel bilan tirez-vous de la première partie de championnat ?

 Hervé Wisniewski : « C’est un bilan mitigé. Le niveau Élite est devenu très élevé. Le début de saison a été difficile car nous avions une équipe nouvelle avec des joueurs d’horizons différents. Ils ont eu besoin de temps pour apprendre à jouer ensemble mais nous n’avons jamais perdu confiance parce que nous étions en progression constante. On va attaquer les play-down dans une position confortable mais on ne peut pas dire que c’est satisfaisant. Ce qui aurait été satisfaisant, c’est de se qualifier pour les play-offs. »

Êtes vous confiant pour ces play-down ?

« Non pas spécialement. À chaque match, c’est un nouveau défi. On n’a pas dégagé assez d’expérience pour les attaquer sereinement. Même si nous avons un bon capital points. »

Quels seront vos principaux concurrents selon vous ?

« Je vous avoue que la gestion à distance complique un peu les choses. Je n’ai pas encore eu le temps de regarder les autres équipes. De toute façon, on doit aborder ces play-down comme n’importe quelle phase de championnat. La formule de la compétition nous a été bénéfique, à nous d’aller chercher les matchs, maintenant. Nous n’avons pas à calculer. »

Actuellement, quels sont les principaux chantiers du CMVB ?

« On a mis en œuvre un projet autour de la formation des jeunes. Une équipe phare se doit d’avoir un pôle de formation. Reste à savoir à quel niveau nous évoluerons la saison prochaine, car les finances posent question. On est en train d’établir un budget prévisionnel mais c’est compliqué de trouver des partenaires privés. La formation reste donc notre plus gros chantier. On va continuer à accentuer là dessus, on veut préserver ce vivier de joueurs.

PROPOS RECUEILLIS PAR ARTHUR LANUSSE

Le groupe du CMVB : Anquetil (Lib), Douteau (cap), D. Dukic, Vrban, Eclar, Kvesic, Destephen, Evtoukhovitch, Fernandes, Harzallah, Martin.

Entraîneurs : D. Dukic et W. Fabianczyk.