[Paris Normandie] Volley-ball – Elite : Destephen au soutien à Canteleu/Maromme 1


Volley-ball - Elite : Destephen au soutien à Canteleu/Maromme
Charles Destephen (n° 9, ici face à Fréjus) connaîtra sa troisième titularisation ce soir (photo Stéphanie Péron)

Le jeune joueur de Canteleu/Maromme semble s’être fait une place au soleil au sein de l’effectif normand. Il sera à nouveau titulaire ce soir à Saint-Louis.

Charles Destephen connaîtra sa troisième titularisation consécutive, ce soir à Saint-Louis (20 h). Convaincant lors de son entrée en jeu face à Charenton (victoire 3-2), le jeune normand a de plus en plus la cote à Canteleu/Maromme. Si sa place dans le six de départ à Grenoble (défaite 3-0) était en partie due aux absences, sa présence d’entrée de jeu face au PUC samedi dernier (défaite 3-2) était un vrai choix sportif. La réception du CMVB est trop souvent défaillante et les entraîneurs ont décidé de mettre en place un nouveau dispositif. Charles Destephen est donc appelé à la rescousse pour soulager Paul Anquetil et Christophe Douteau. « Chaque réceptionneur a une petite zone attitrée. J’ai un peu un rôle de second libéro, comme ça, cela permet à Chris de se concentrer aussi sur l’attaque », avance le joueur de 23 ans, revenu au club cet été après un passage d’un an à l’ASVB 76 (Nationale 3).

Le couteau sous la gorge

Déjà titularisé à deux reprises en début de saison, à Strasbourg et à Avignon, Charles Destephen n’en garde pas un très bon souvenir. « Il n’avait pas réussi à gérer la pression mais il a montré contre Charenton qu’il était capable de jouer à ce niveau. Il a effectué beaucoup de progrès, il nous donne plus de stabilité. Par contre, il doit continuer à s’entraîner à fond s’il veut devenir un très bon joueur », estime son entraîneur et coéquipier Dario Dukic. La réception n’était pourtant pas la spécialité du joueur lorsqu’il a débuté le volley à 15 ans à Canteleu/Maromme. Pour rendre service à l’équipe, le jeune homme a débuté une métamorphose. « C’est ma priorité de travailler là dessus. Au niveau de l’attaque, l’équipe a du potentiel. Moi je me focalise sur la réception et j’essaie de faire le moins de fautes possible», explique l’intéressé. « On lui demande surtout d’être présent en défense et au contre, rajoute l’entraîneur adjoint Wojtek Fabianczyk. Il a encore une belle marge de progression mais faut qu’il progresse rapidement. »

En effet, le CMVB se doit d’être opérationnel au plus vite. La défaite du week-end dernier face au PUC (3-2) a plongé les Normands dans une situation délicate. Ils doivent absolument s’imposer à Saint-Louis pour repasser devant les Parisiens et ne pas démarrer les play down dans une position de relégable. Charles Destephen en a bien conscience. « On aurait pu sortir la tête de l’eau en battant Paris, au lieu de cela, on se retrouve avec le couteau sous la gorge », avance le Seinomarin. « C’est le match le plus important de ma longue carrière », renchérit Dario Dukic. Il n’est donc pas question de passer à côté.