[Paris-Normandie] Volley-ball – Elite : Canteleu/Maromme n’a pas fait le poids


capture-decran-2016-10-09-a-16-34-40

 

S’il est une chose que les Cantilo-Marommais n’ont pas perdue hier soir dans leur salle, c’est bien l’enthousiasme de leur bouillonnant public toujours là dans les bons comme dans les mauvais moments. Car pour le reste, le CMVB s’est fait sèchement balayer 0-3 par une équipe de Fréjus un cran nettement au-dessus.

Après un début de premier set équilibré, les Varois prenaient les commandes. Le break était fait : 4-6 sur une attaque contrée de Tchelibou. Il était doublé peu après : 8-12 sur une mauvaise réception défensive. Dès lors, l’écart n’allait cesser de croître pour atteindre +8 à son maximum (16-24). Un bon passage au service de Bezault permettait aux joueurs d’Aymeric Beaujour de sauver quatre balles de set. La cinquième était fatale. Gras bouclait la manche laissant la défense normande aux abois.

Le tournant du match

Les deux équipes remettaient le couvert. Le deuxième set allait être de loin le plus accroché, celui de tous les espoirs pour le CMVB ou celui de la désillusion. Tchelibou, globalement en manque de réussite, mais sortant de son chapeau par moments quelques coups d’éclat, donnait aux siens trois longueurs d’avance (9-6). Mais les visiteurs reprenaient les commandes.

À 16-21 (écart maximum), on pensait le set plié pour les Fréjusiens mais les partenaires de Bertrand Morelle, convalescent sur le banc, faisaient parler leur orgueil. Avec Fernandes au service, ils enchaînaient 7 points consécutifs (23-21). Le vent avait tourné pouvait-on penser. Pas tant que ça. Le CMVB se prenait en pleine figure un retour de manivelle cinglant. Florent stoppait l’hémorragie. Tchelibou smashait dehors. Florent passait ensuite un ace. Une seule balle de set suffisait. Darmois ratait son attaque. Fréjus menait 2-0. Quel gâchis !

Les Cantilo-Marommais venaient de prendre un sacré coup sur la calebasse. Le discours musclé d’Aymeric Beaujour à la pause ne produisait pas l’effet escompté. Parler d’une formalité n’était pas un euphémisme. La formation varoise ne faisait qu’une bouchée de Canteleu-Maromme dans le troisième et dernier set. 5-11, 7-14, 8-16, l’écart grimpait jusqu’à 11 points, 9-20. La réaction normande était tardive et surtout trop timide pour inquiéter l’adversaire. Le CMVB sauvait deux balles de match avant de mettre genou à terre.

À Maromme, AMSL Fréjus bat Canteleu-Maromme VB 3 à 0 (25-20, 25-23, 25-16)