[Paris-Normandie] Volley-ball – Elite : Canteleu/Maromme devra tout donner à Calais


Volley-ball - Elite : Canteleu/Maromme devra tout donner à Calais

Miroslav Vrban et ses partenaires devront être sur tous les fronts ce soir à Calais (photo Jean-Marie Thuillier)
 C’est avec un effectif réduit que les joueurs du CMVB s’apprêtent à défier Calais sur son terrain, ce soir à 20 h.

Heureusement que le maintien est déjà acquis. C’est avec un groupe miné par les blessures que les hommes de Dario Dukic et Wojtek Fabianczyk ont pris la route pour Calais hier en fin d’après-midi. Un adversaire taillé pour jouer la montée, dont la présence en play-down est surprenante, qui avait réussi une démonstration de force à Canteleu, à l’aller (0-3). Au complet, ce déplacement aurait été compliqué, il s’annonce donc carrément périlleux sans Dario Dukic et Steve Eclar. Retenu à Paris afin de passer des examens médicaux pour soigner un genou douloureux, l’entraîneur-joueur n’est pas du voyage tandis que Steve Eclar a dû mettre un terme à sa saison à cause d’une blessure au doigt.

Miroslav Vrban est donc le seul véritable central de l’effectif mais ce n’est pas tout puisque la participation de Charles Destephen est également incertaine. Blessé à la cheville lors du dernier match (défaite 3-2 face à Bellaing), le jeune normand n’a repris l’entraînement qu’en fin de semaine.

Les jeunes pousses du CMVB vont donc devoir se surpasser pour assurer la relève. Lancés dans le grand bain contre Bellaing, ces derniers n’ont pas réellement convaincu, notamment dans le cinquième set décisif.  « On a encore souffert au niveau de la réception. La sortie de Carlito (Destephen) nous a fait beaucoup de mal. Ce match a confirmé qu’on était limité en qualité », regrette Dario Dukic.

C’est donc avec quelques doutes que les Normands se déplacent dans le Pas-de-Calais. Si la présence du capitaine Christophe Douteau sera sans doute déterminante, c’est aux jeunes de prendre leurs responsabilités.  « Les garçons ont l’occasion de jouer, il n’y a pas de pression puisque le maintien est déjà acquis, ils doivent en profiter pour se lâcher », annonce Dukic. « Il faut que l’on arrive à jouer décontracté. On doit montrer qu’on peut rivaliser. Les jeunes doivent prouver qu’ils ont le niveau pour évoluer en Elite », rajoute Wojtek Fabianczyk.

« La saison n’est pas terminée »

Si le manque d’enjeu peut effectivement libérer les joueurs, il peut aussi être un frein dans la difficulté. Un argument que Dario Dukic ne veut pas entendre. « La saison n’est pas terminée. Personnellement, j’ai toujours envie de faire mieux. J’espère que les joueurs vont se surpasser. » Car c’est bien la seule certitude. Les Normands en auront besoin pour exister à Calais qui a jusqu’à présent remporté ses quatre rencontres de play-down.

L’emporter là-bas serait forcément un exploit. Un exploit fondateur pour les jeunes du CMVB en quête d’expérience.