[Paris-Normandie] Alès trop fort pour Canteleu/Maromme


Les Normands ont été balayés en trois sets par le leader invaincu de la poule, hier à Calmat (25-20, 25-18, 25-13).

Volley-ball - Elite : Alès trop fort pour Canteleu/Maromme
En s’inclinant hier, les joueurs du CMVB ont subi leur 9e revers en 14 rencontres (photo Stéphanie Péron)

Les deux équipes ne se retrouvent pas en Play Down. Ce résultat n’aura donc pas de conséquence en fin de la saison mais cela commence à faire beaucoup. Les joueurs de Canteleu/Maromme ont concédé une nouvelle défaite sur le score de trois sets à zéro. La troisième en trois matchs. Certes, c’était Alès, le leader invaincu qui se présentait hier à Calmat mais, pour la confiance, les Normands espéraient sans doute un tout autre scénario. Le problème, c’est que les Héraultais ne sont pas en tête par hasard. Les Seinomarins se sont battus avec leurs armes mais cela n’a pas suffi. Largement dominés en début de match (6-13 puis 10-19), les locaux se sont accrochés. Revenus à trois longueurs (17-20), ils ont même cru pouvoir inverser la tendance. Malheureusement, les attaques de Perez et un service loupé de Kvesic ont condamné leurs ambitions (20-25).

À l’arrivée, le CMVB a commis beaucoup trop d’erreurs pour espérer rivaliser avec une telle équipe.

Trop de fautes

En difficulté à la réception, les Normands ont très mal débuté les deuxième et troisième manches (3-7 et 0-5). Si bien qu’Alès n’a pas eu besoin de se surpasser. Les Héraultais ont d’ailleurs commis dix fautes au service. Dario Dukic et Christophe Douteau ont pourtant réalisé de bonnes séquences mais Canteleu/Maromme n’a pas réussi à se rebeller collectivement. « Il y a des joueurs qui ont trop souffert individuellement, on n’a rien pu faire. On a été dépassé par leur niveau et on a craqué mentalement », regrette l’entraîneur-joueur. Le CMVB a bien réussi à relancer le suspense durant la seconde manche (10-11) mais il en fallait plus. Trop souvent mis à la faute, que cela soit sur leurs attaques ou sur leurs tentatives de contre, les Normands ont fini par reperdre le contact (14-21) pour finalement s’incliner après 23 minutes d’efforts (18-23).

À leur décharge, les Seinomarins sont vraiment tombés sur plus fort. Renverser la vapeur dans le troisième set était trop difficile (7-11 puis 9-19). « On a eu du mal à rivaliser avec leur puissance physique,détaille Dario Dukic. On a essayé de faire des changements de joueurs mais cela n’a pas fonctionné. Nos jeunes n’ont pas tenu la pression. » Canteleu-Maromme a donc fini par abdiquer (13-25). Plus que la défaite, c’est le fait la prestation montrée au public qui peine les Normands. Il y en aura d’autres mais le collectif doit se ressaisir car les prochains matchs, eux, seront capitaux pour le maintien.

À Canteleu, Alès bat CMVB 3 sets à 0 (25-20, 25-18, 25-13)