[P.N] le CMVB tout près du but


En sport, tout peut aller très vite. Il y cinq mois, le CMVB était à l’agonie. Bon dernier de sa poule, il venait de perdre ses cinq premières rencontres de championnat. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. Si la saison n’a pas été de tout repos, les Normands sont en passe d’assurer leur maintien en Elite, à cinq journées de la fin. Avec 13 points d’avance sur le premier relégable, Canteleu/Maromme n’aura plus rien à craindre, s’il parvient à s’imposer ce soir contre Calais (20 h). Et même s’il s’incline, il faudrait un terrible concours de circonstances pour que le CMVB glisse jusqu’à la zone rouge.

C’est une consécration pour les joueurs qui se sont battus sans jamais baisser les bras. « On a tout vécu cette année. Ils sont nombreux à nous avoir enfoncés en début de saison mais nous, on y a toujours cru », apprécie le libero Paul Anquetil.

C’est vrai, le CMVB a été bien aidé par la formule abracadabrante du championnat mais il a bien calculé son coup. S’il n’a pas réussi à accrocher un gros à son tableau de chasse, il a répondu présent lorsque le jeu en valait vraiment la chandelle, à l’image de sa victoire décisive à Bellaing, le week-end dernier (3-0).

Une saison difficile

« Entre la qualification tardive de Jure Kvesic, les soucis professionnels de Steve Eclar et la sortie de l’équipe de Vadim Evtoukhovitch, on a été obligé de bricoler à droite à gauche. On n’a pas pu s’entraîner comme on le voulait. La saison a été difficile pour Wojtek (Fabianczyk) et moi, assène l’entraîneur-joueur Dario Dukic. Mais, on a continué à bosser, les garçons ont gagné les matchs importants, ce qui nous a permis d’aborder les play-down dans une position confortable ». Si bien que les Normands peuvent préparer la réception de Calais l’esprit relâché.

Cela tombe bien car les Nordistes possèdent sans doute la meilleure équipe de cette poule pour le maintien. « Calais est au-dessus de nous, je suis d’ailleurs surpris de les voir en play-down. Pour moi, ils auraient même pu jouer la montée », prévient Wojtek Fabianczyk. Justement, c’est une source de motivation supplémentaire pour le CMVB que de s’offrir une grosse cylindrée. « C’est un match intéressant qui peut nous permettre de finir sur une bonne note », rajoute Paul Anquetil.

Arthur Lanusse

Canteleu/Maromme – Calais, ce soir à 20 h, gymnase Calmat à Canteleu.

 

lien direct : http://www.paris-normandie.fr/detail_sport/articles/5485896/sport/volley-ball-elite–le-cmvb-tout-pres-du-but#.VwihyHq7rVs