Des meutes un peu partout


Les week-ends se suivent et se ressemblent plus ou moins. Fortes de splendides résultats depuis le début de saison, toutes les meutes de l’ALCM souhaitaient faire bonne impression ce week-end là encore.

Commençons par notre Départementale qui commençait son championnat ce week-end. Des jeunes couplés à des moins jeunes pour donner un résultat explosif pour ce premier match. Victoire 3/0 (25/20 25/20 25/12). Une bien belle victoire contre l’une des équipes favorites à la montée.

Enchainons avec nos « vieux briscards » qui, chaque week-end font de magnifiques prouesses avec leur coach masqué. Gaillon, terre de volley-ball en Normandie qui n’a pas pu développer ses armes face à nos loups expérimentés. Victoire 3/0 (22/20 25/17 25/17).

Notons qu’ils n’ont pas souhaité retenter l’aventure en mini-bus, préférant y aller par leurs propres moyens, à n’y rien comprendre …

Mettons une petite touche de féminité dans cet article bien masculin. Et oui, l’ALCM compte également une ravissante meute de louves prêtes à tous les combats chaque week-end.
Avec un premier set accroché, on ne pouvait qu’espérer un gros combat. Le Havre s’imposant dans le second remettant les deux équipes à égalité. Il n’en fallait pas plus pour réveiller notre meute. Plus tranchante, plus agressive, elle remporta avec brio les deux manches suivantes ,s’imposant ainsi 3 sets à 1 (28/26 18/25 25/22 25/10). Leader incontesté, chaque week-end, cette meute là nous fait rêver !!

 

Passons à notre Nationale 2, enfin à notre « NDep » pour ce week-end. Avec un calendrier surchargé chaque week-end, la meute avait besoin de souffler un bon coup. C’est donc une équipe des jeunes pousses de la Départementale qui est allée défier Saint Brieuc (Nationale 3) chez eux samedi soir. Un match qui allait leur apporter une enrichissante expérience pour leur futur éclatant. Greg, capitaine d’un soir ne pouvait qu’être fier de participer à son premier match de Coupe de France et galvanisa ses troupes tout au long de ce match. Ses jeunes partenaires tentant de prendre l’exemple sur le capitaine tentèrent beaucoup, mais l’écart de division se faisait ressentir à chaque instant. Pourtant poussif, le score est sans appel : 25/09 25/09 25/06.

Merci Messieurs pour votre dévouement, merci Messieurs pour ce match, et encore bravo !!